Accueil > Expositions du Centre Paris Lecture > Travail

Travail

mardi 23 janvier 2018, par Farouk

Affiche

JPEG - 434.8 ko
affiche

Édito

Mettre toute sa tête dans ses mains !
Robert : - Mémé, travailler, c’est voler, non ?
Mémé : - Pourquoi tu dis ça mon Bébert ? Ton Pépé dirais plutôt que « faire travailler, c’est voler ». Mais tu connais, ton Pépé, c’est plutôt un « râleux ». Mais dis-moi à cause de quoi cette idée a poussé dans ta tête ?
Robert : - C’est justement à cause de Pépé. Si je vais dans son atelier, c’est pour travailler, travailler comme lui, travailler avec lui. Mais il faut que je sois très très malin. Il faut que je vole…
Mémé : - Je ne comprends toujours pas.
Robert : - Déjà, il faut que je me fasse tout petit quand je rentre dans son atelier. Sans bruit, tout doucement… Comme un voleur quoi !
Mémé : - Oui ? Ensuite ?
Robert : - Surtout ne pas me faire remarquer. Et puis quand un morceau de bois tombe par terre et qu’il ne le ramasse pas, il faut que je puisse l’attraper sans qu’il le voit. Et c’est pareil pour les outils. Je les chipe et choppe quand il a le dos tourné.
Mémé : - Oui, je comprends. Toi, tu veux travailler et tu fais marcher ta tête pour avoir bouts de bois et outils. Mais Pépé, il veut aussi travailler et il fait marcher toute sa tête dans ses mains. Il n’a donc plus de tête pour s’occuper d’autre chose et notamment d’un Bébert qui traîne dans les parages. Et n’oublie pas, Robert, que « voler » ce n’est pas bien.
Robert : - Ce n’est pas vraiment « voler » parce qu’il le voit, ne me dit rien et n’appelle pas la police. Je crois même l’avoir vu sourire… Mais j’ai compris que travailler c’est mettre toute sa tête dans ses mains, hein ? Et c’est vrai pour tous les « TravailS » ?

Répondre à cet article

Informations

  • Nos expositions

    Les expositions ne sont pas des mallettes de livres ou alors des mallettes dont on aurait mis à plat le contenu pour proposer une exploration libre, sans ordre préétabli, sans sens de lecture. Sur un personnage, un auteur, une grande question, elles proposent une profusion d’images, de mots, d’idées à parcourir, à organiser, à mettre en liens et en questions.

  • Nos Mallettes

    Mallettes CPL
    Les mallettes CPL sont issues du travail du Comité des animateurs lecture : construites à partir de questionnements d’enfants, de sujets d’actualité ou de commandes institutionnelles, elles proposent un croisement de points de vue pour permettre la circulation des idées et la construction de réponses par les enfants.

    Mallettes DASCO
    Les mallettes thématiques de la DASCO (« Art », « Jardin », « Moi et les autres ») sont mises en circulation dans les BCD et EPL au premier trimestre 2017. Chaque mallette thématique, qui s’appuie sur une sélection initiale des bibliothécaires jeunesse de la Ville de Paris, permet d’éclairer un sujet dans sa diversité et propose une variété de pratiques et d’usages des livres dans les espaces lecture.

  • Auteurs ?

    * Direction des Affaires Scolaires de la Ville de Paris
    * Centre Paris Lecture
    * Animatrices et animateurs Lecture de la Ville de Paris
    * Réalisation technique : Farouk Bala

    Remerciements aux participants de la liste Spip et tout particulièrement à Bernard Blazin et Maïeul Rouquette..

  • Nos brochures

    Brochure philo / Lire en grand / Non brochure BD / Abécédaire d’une mallette / Lire un auteur / Livret d’accompagnement des mallettes DASCO

    Il arrive souvent un moment où, à force de produire des images, des écrits, des phrases, d’engranger de nouveaux mots, de faire des découvertes (d’un livre, d’un auteur, d’une pensée...) ou d’expérimenter des activités, on éprouve le besoin de classer toutes ces trouvailles, de les nommer, de les cataloguer (pas en terme de jugements mais en terme de collections à partager), de les réunir et d’y trouver une cohérence. Ces brochures ou livrets d’accompagnement sont l’expression de ces tentatives.
    La théorisation (le recul sur ce que l’on a fait) permet alors de se rendre compte que l’on peut aller encore plus loin et explorer des terres ou des territoires littéraires que l’on croyait inaccessibles : la philo, les œuvres longues, la BD... sans être un exégète ou un lecteur invétéré.
    À partir des productions et des découvertes accumulées avec les enfants, les animateurs, les enseignants, on a donc remonté le temps et tenter de formuler ce que l’on avait voulu faire et comment on s’y était pris. Écrire ce qu’on avait dans la tête nous a projeté dans d’autres activités, non réalisées celles-ci mais à tenter.
    Dans l’idéal, ces fiches avec ces intentions, ces consignes, ces déroulés pourraient être lus et suivis par les enfants eux-mêmes. Si elles s’appuient parfois sur un exemple ou une œuvre particulière, d’autres sont transversales et peuvent se tenter sur un autre corpus.
    Pour construire et fabriquer quelque chose, il faut souvent des outils ; on peut en fabriquer, en posséder quelques-uns et en emprunter d’autres. Le Centre Paris Lecture met à disposition des ressources et des outils, c’est son rôle. Certains ont déjà servi, ils ont fait leurs preuves. D’autres non, ils sont tout neufs mais prometteurs ; certains s’en empareront ou pas. L’important est d’avoir accès à la boîte à outils et c’est aussi la raison d’être de ce site.

M-à-J : mardi 4 octobre 2022